Dans le cadre du festival PhotoSaintGermain, le Prix FIDAL Photo présente les photographies de Philippe Grollier, lauréat 2016. Un travail poignant qui regroupe deux ans de reportage en Irlande du Nord.

En 2016, Philippe Grollier remportait le Prix FIDAL Photo, une distinction qui lui a permis d’obtenir une bourse de 20 000 € pour réaliser un projet sur deux ans. C’est en Irlande du Nord que le photographe se rend. Il a découvert ce pays en 2002, un territoire aux cicatrices encore bien visibles. « J’ai été choqué par ce que j’y ai vu », confie Philippe. « Des hélicoptères en vol stationnaires au-dessus de Belfast, des véhicules de police blindés, des contrôles routiers tenus en joue par des militaires… » Il décide alors de s’imprégner de l’histoire complexe de l’Irlande du Nord, et commence à photographier les rues de Derry. Il lui faudra plusieurs années pour gagner la confiance des habitants du territoire, et en 2007, il réalise Peace Process, une série de portraits, échos d’une paix fragile.

Une période déterminante

En 2016, la bourse du Prix FIDAL permet à Philippe de voyager à nouveau jusqu’en Irlande, et de creuser un sujet qui le passionne. Il débute Peacewall, un projet consacré aux murs de la paix, faits de briques et de tôles, destinés à séparer les communautés catholiques et protestantes. « Aujourd’hui encore, les enfants catholiques et protestants ne partagent pas les mêmes bancs à l’école », précise le photographe. « Seuls 5% des quartiers sont mixtes ». Puis, dans Sons of Peace, Philippe se penche sur les jeunes d’Irlande du Nord, cette génération, née entre 1998 et 2000 qui est la première à grandir dans un pays pacifié. Une trêve qui pourrait bien être éphémère. « Pour les jeunes des classes défavorisées, le Brexit risque de rallumer des braises encore chaudes », explique le photographe.

Dans le cadre du festival PhotoSaintGermain, du 7 au 24 novembre, FIDAL Photo expose le travail poignant de Philippe Grollier, un documentaire complexe sur l’histoire de l’Irlande du Nord. Si l’investissement du photographe transparaît dans ses clichés, son récit du territoire n’est pas pour autant terminé. « Je savais que ces deux années ne me suffiraient pas », déclare-t-il. « Les quinze prochaines années marquent une période déterminante durant laquelle des référendums pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne et la refonte d’une Irlande vont transformer le pays ». Une immersion dans un pays divisé.

FIDAL Photo Hors les Murs

Philippe Grollier – Lauréat du prix FIDAL de la photographie documentaire 2016

Festival PhotoSaintGermain

Galerie Sparts

41 Rue de Seine, 75006

Mardi au samedi 14h30 – 19h30.

Du 7 au 24 novembre

Vernissage le 6 novembre